Visite de la Route Cézanne, seule route de France classée Monument Historique

Partagez l'article

La route Cézanne est un patrimoine exceptionnel : elle relie la ville d’Aix-en-Provence au village du Tholonet sur 4 kilomètres. C’est la seule route à avoir été classée Monument historique en France (grâce au ministre Malraux). En 1959, la route départementale numéro 17 (D17), dite « Route Cézanne », a été classée parmi les sites les plus pittoresques des Bouches-du-Rhône.  Grand observateur de la nature provençale, qu’il trouvait extraordinairement belle, le peintre connaissait très bien sa région et a immortalisé ses paysages dans de nombreux tableaux.

Paul Cézanne s’est installé définitivement dans l’ancienne capitale de la Provence, Aix-en-Provence – sa ville natale – dans la dernière décennie du XIXe siècle. La « ville des fontaines » possède un riche patrimoine monumental et est entourée d’un paysage magnifique, présidé par l’imposante montagne Sainte-Victoire (à 1011 m), qui est devenue l’un de ses sujets favoris.

Je vous propose une visite à pied au cœur d’Aix-en-Provence pour découvrir les quartiers et les lieux où l’artiste a vécu et peint. Vous pouvez vous laisser guider par les petites plaques portant l’initiale C situées le long du parcours, depuis la maison où il est né jusqu’à la dernière adresse du peintre au 23 rue Boulegon.

5 sentiers balisés visitables depuis le centre-ville

Depuis le centre-ville, 5 sentiers balisés indiquent le chemin à suivre pour rejoindre les lieux suivants : le Tholonet, le Jas de Bouffan, la carrière de Bibémus, les rives de l’Arc, le pont des Trois Sauts, l’atelier du maître sur la colline des Lauves, près du chemin de la Marguerite où le peintre a peint ses derniers tableaux de la Montagne Sainte-Victoire.

En vert, le chemin du Tholonet.

Château Noir, Colline des Pauvres, Sainte-Victoire, vue de la route du Tholonet (dite route Cézanne),…

Château Noir (On y accède par la route du Tholonet) (10 huiles et 20 aquarelles)

A partir de 1887, Cézanne loue une chambre au Château Noir, située dans la Cour du Pistachier, où il laisse le matériel et les œuvres qu’il peint autour de la propriété, près de la carrière de Bibémus. Ses principales sources d’inspiration sont : la maison Marie sur la route, la citerne, le puits, la forêt basse, les pins, les rochers et les grottes, et bien sûr, la montagne Sainte-Victoire qu’il peint depuis la route du Tholonet. Vous pouvez visiter les environs et voir le château de l’extérieur.

sentier-balises-route-cezanne

Montagne Sainte-Victoire

Symbole du paysage du pays d’Aix et emblème de l’œuvre de Cézanne, c’est une impressionnante montagne calcaire de 12 kilomètres qui a inspiré au peintre 44 huiles et 43 aquarelles. Installant son chevalet près du chemin de Marguerite, le peintre choisit le point le plus élevé, sur lequel on peut voir aujourd’hui 10 panneaux reproduisant les principaux tableaux de la Montagne Sainte-Victoire.

tableau-cezanne-montane-sainte-victoire

En rouge, la route de Bibémus

Carrière de Bibémus, Sainte-Victoire vue de Bibémus, Sainte-Victoire vue de Bellevue.

Vous pouvez faire une visite guidée où vous verrez les thèmes de Cézanne, comme les rochers orangés aux formes géométriques qui ont inspiré nombre de ses œuvres et annoncé le cubisme, ainsi que les vues panoramiques devant lesquelles le peintre avait l’habitude de s’installer.

La carrière de Bibémus (11 peintures à l’huile et 16 aquarelles).

Cézanne loue en 1896 un chalet dans les carrières de Bibémus, qui n’ont pas été exploitées depuis des décennies, et y passe un long moment. Il a été attiré par le paysage chaotique des murs de calcaire aux stries obliques résultant des coups de pioche pour casser les blocs. Parmi les œuvres qu’il a peintes entre 1895 et 1904 figurent « Le rocher rouge » (Musée de l’Orangerie à Paris), les deux « Carrières de Bibémus » ou « La montagne Sainte-Victoire vue de Bibémus », entre autres.

Comment s’y rendre : sur la D10 en partant d’Aix-en-Provence en direction de Vauvenargues.

En bleu, la route de l’Arc

Pont des Trois Sautees, Palette, Sainte-Victoire vu du Pont de Bayeux.

Le Pont des Trois Sautets

Situé à 3 km au sud-est d’Aix, en direction de Meyreuil, ce beau pont à une arche du XVIIe siècle est appelé ainsi car, pour le traverser, il fallait sauter trois fois. De son rivage, Cézanne a peint « Les Grandes batheres » (1905), qui a ensuite inspiré les célèbres « Demoiselles d’Avignon » de Picasso.

tableau-cezanne-pont-des-trois-sautets

En jaune, le chemin du Jas de Bouffan

Maison du Jas de Bouffan, Maisons de Bellevue et de Montbriand sur la colline de Valcros, Sainte-Victoire.

La propriété d’été de la famille, située à 2 km au sud-ouest d’Aix, est le cœur de la Provence qui a inspiré l’artiste. Cézanne a peint 36 huiles, 17 aquarelles et 17 dessins représentant la maison, la ferme, la promenade des châtaigniers, l’étang, les bosquets, etc. La maison et le parc qui l’entourent ont été déclarés Monuments historiques et sont la propriété de la mairie. Dans la grande salle ovale du rez-de-chaussée, Cézanne a peint sur les murs douze grandes compositions qui ont été retirées. Pour visiter ce lieu, vous ne pouvez le faire uniquement qu’en visites guidées.

Comment s’y rendre : bus N° 6 partant de la Rotonde – Arrêt : Corsy

En gris, la route des Lauves

Atelier-musée de Cézanne (9 avenue Paul Cézanne, Aix-en-Provence)

Après la vente de la propriété du Jas de Bouffan, Cézanne construit un atelier sur la colline des Lauves où il crée des chefs-d’œuvre. Chaque jour, le peintre se rendait à pied de son appartement de la rue Boulegon à son atelier lumineux. Entouré d’un jardin aromatique, l’atelier conserve intacte la mémoire de l’artiste. Cézanne installe son chevalet à plusieurs reprises près du chemin de Marguerite et choisit le point de vue le plus élevé par rapport à la montagne. Il y est retourné plusieurs fois entre 1902 et 1906 pour terminer 11 peintures à l’huile et 17 aquarelles, qui se trouvent aujourd’hui dans des musées du monde entier et dans des collections privées.

visiter-atelier-paul-cezanne-aix

La cathédrale de Saint-Sauveur

Fréquenté par Cézanne à la fin de sa vie, il est situé sur le chemin que l’artiste empruntait pour se rendre à son atelier des Lauves.

Excursion : Marseille, Aix-en-Provence et la route de Cézanne

Nous vous proposons une excursion d’une journée pour visiter Marseille, Aix-en-Provence et les lieux les plus emblématiques de la Route Cézanne.

Questions pratiques

Pour visiter la région, vous pouvez trouver un hébergement à Aix-en-Provence, comme des hôtels, des auberges et des gites, en prenant en considération de faire votre réservation suffisamment en avance. N’oubliez pas que vous pouvez louer une voiture bon marché sur notre site, car c’est le moyen le plus pratique de voyager dans la région.

Les autres endroits à visiter à Aix-en-provence

Musée Granet (Place Saint Jean de Malte)

Le musée Granet abrite des chefs-d’œuvre de la peinture française du XVIe au XXe siècle, ainsi que des œuvres des écoles néerlandaise, flamande et belge. Une des salles est consacrée à Paul Cézanne, avec 10 tableaux, dont des versions monumentales des « Grandes Baigneuses », une nature morte, un portrait de sa femme, un tableau en hommage à Delacroix et un portrait de Zola.

Le village de Gardanne

De 1885 à 1886, Cézanne a vécu dans ce beau village au sommet de la colline de Cativel et l’a peint sous tous les angles. En suivant le boulevard Paul Cézanne, vous pourrez visiter le musée en plein air sur la « colline des frères » où vous pourrez identifier la forme pyramidale du village et sa structure complexe, qui se reflète dans les peintures de l’artiste. En fait, cette structure servira de prototype dans sa conception structurelle du tableau qu’il développe à l’époque.

Dans le même sujet
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *